Les casinos de l’Ohio ont le vent en poupe

Le nouveau Horseshoe Casino Cincinnati a réalisé trois quart de millions de dollars en une journée durant son premier mois d'activité, selon les chiffres qui ont été publié lundi par la commission de contrôle des casinos de l'Ohio. Aussi, l'argent restant après avoir payé les gagnants a connu une croissance à deux chiffres comparé au mois de février dans les casinos de Cleveland, Columbus, Toledo et Scioto Downs, un circuit de courses attelées qui possède des machines à sous.

Le Horseshoe Casino Cincinnati a su brasser un peu plus de 21 millions de dollars. Alors qu'il devait ouvrir le 1 mars, il n'a été opérationnelle que trois jours plus tard. Cette une bonne performance proche de celle du Horseshoe Casino Cleveland qui réalisait 26,1 millions de dollars en juin dernier.

Le Horseshoe Casino Cleveland, qui fait partie aussi des casinos appartenant au groupe Rock Ohio Caesars, affichait près de 24,5 millions de dollars pour ce mois de mars après paiement des gains des gagnants. C'est une meilleure performance comparée au 22 millions de dollars de février.

Ce mois de mars comptait cinq weekends entiers, un bon mois dans le monde du jeu. Mais Marcus Glover, Directeur général de Horseshoe Cleveland, affirmait que le casino était en train d'améliorer son service clientèle et étudier également « qu'est-ce que les clients veulent ? ».

Les casinos de la franchise Hollywood à Columbus et à Toledo, qui appartiennent au groupe Penn National Gaming, ont aussi enregistré une hausse. Le Hollywood Casino Columbus a collecté 20,9 millions de dollars, contre 18,5 millions en février, et le casino de Toledo enregistrait 17,8 millions, contre 14,8 millions toujours en février.

Les machine à sous de Scioto Downs, ont généré un chiffre d 'affaire de 12,4 millions de dollars, meilleurs chiffres comparés aux 11 millions en février.
« Il semblerait ils aient eu un bon mois au niveau de l'Etat », déclarait David Schwartz, Directeur du centre de recherche sur les jeux de l'Université du Nevada, à Las Vegas. « Ca a l'air globalement très fort ».

Les nouveaux établissements de jeu de l'Ohio, tous ouvert depuis moins d'un an, ont bataillé dur pour avoir pied dans l'Etat. Des experts conseille d'attendre un an avant de laisser les operateurs mettre en place un benchmark saisonnier, mais Alan Silver, un professeur assistant dans le programme restaurant, hôtel et divertissement à l'Université de l'Ohio, affirme que les résultats des derniers mois sont une preuve d'attractivité : « Je suis très content de voir ce genre de nombre [...] c'est une industrie avec croissance solide en ce moment ».

Columbus est le seul marché de l'Etat avec de la compétition. Le Scioto Downs et le Hollywood Casino Columbus étaient respectivement les premiers et deuxièmes à ouvrir leurs portes et à proposer des machines à sous gratuite le mois dernier, générant ainsi des tours d'une valeur de plus de 5,7 millions de dollars.

Le second établissement « racino » de l'Etat sera opérationnel ce jeudi, à sur les piste de Thistledown dans le nord de Randall, dont Rock Ohio Caesars est également le propriétaire. Le circuit de Northfield Park est en train de mettre en place des terminaux de loterie vidéo et espère que les jeux pourront commencer en décembre. Rock Ohio a indiqué que le Thistledown pourrait éventuellement être déplacé dans la zone d'Akron-Canton.

Les casinos paient un impôt sur leurs revenus bruts de 33 % qui bénéficient aux contés, aux villes, aux écoles à travers tout l'Etat. Les « Racinos » paient le même pourcentage à la Commission de la Loterie de l'Ohio, ce qui aide les fonds publics pour l'éducation.

template joomlatemplate joomla gratuit
2017  Roulette en Ligne